L'Interdit

Vous ne le lirez pas ailleurs

Change font size Increase size Decrease size Revert styles to default

Interdits.net / Version 3.0

 
Le contenu de ce site est publié
sous licence Creative Commons.
La coopérative multimédia Insite
nous fait l'amitié de nous héberger.
Ce webzine, fabriqué à Lille, est édité
par l'association L'Interdit depuis 1998.
Conçu par Sylvain Marcelli,
il tourne grâce à Joomla
Site optimisé pour Firefox
Les voies du bonheur ne sont pas impénétrables Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Sylvain Marcelli   
14-06-2001
Etre heureux : c’est l’obsession contemporaine. On court tous après le bonheur, on le fuit parfois de peur qu’il ne se sauve, et, autant que faire se peut, on essaye de faire le bonheur d’autrui. Pour qu’au soir de notre vie, on puisse se dire qu’on n’a pas gaspillé le temps qui nous était imparti...

 

Aux dernières nouvelles, le bonheur serait un excellent vaccin contre la maladie d’Alzheimer. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude menée par des neurologistes américains (d’après le quotidien Libération, daté du 9 mai 2001). Depuis quinze ans, ces scientifiques mènent une enquête très sérieuse auprès de 678 religieuses catholiques des School Sisters of Notre Dame, réparties dans sept couvents. Mais pourquoi diable s’être intéressées aux bonnes soeurs ? Les scientifiques ont estimé que celles-ci, en raison de leur vie stable, étaient des « sujets idéaux » pour examiner le développement de la maladie d’Alzheimer.

Pour le bien de l’humanité, les soeurs se sont donc prêtées à des tests réguliers et ont accepté que soient analysés les textes autobiographiques de leur jeunesse. Certaines, après leur décès, ont donné leur cerveau à la science pour dissection et conservation dans le formol. Pour le moment, 300 cerveaux ont été analysés. Le professeur Snowdon a dressé le bilan de l’expérience : les soeurs qui ont vécu durant leur existence des émotions « positives » ont moins de chance que celles qui ont souffert de dépression ou d’attaques cardiaques de développer la maladie d’Alzheimer. Très prudents, les scientifiques soulignent qu’il faudra recouper les données recueillies au couvent avant de tirer des conclusions défnitives.

 

 

 

 




  Soyez le premier à commenter cet article

Commenter
  • Les messages comportant des attaques verbales contre les personnes seront supprimés.
  • Vous pouvez renouveler le code de sécurité en appliquant un rafraîchissement à votre navigateur.
  • Appliquer cette méthode de rafraîchissement si vous avez entré un mauvais code de sécurité.
Nom
E-mail
Site web
Titre
BBCode:Web AddressEmail AddressBold TextItalic TextUnderlined TextQuoteCodeOpen ListList ItemClose List
Commentaire

Code:* Code

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition v.1.4.5