L'Interdit

Vous ne le lirez pas ailleurs

Change font size Increase size Decrease size Revert styles to default

Interdits.net / Version 3.0

 
Le contenu de ce site est publié
sous licence Creative Commons.
La coopérative multimédia Insite
nous fait l'amitié de nous héberger.
Ce webzine, fabriqué à Lille, est édité
par l'association L'Interdit depuis 1998.
Conçu par Sylvain Marcelli,
il tourne grâce à Joomla
Site optimisé pour Firefox
Poème aux peuples arabes en révolte Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Christian Roux, paroles et musique   
05-03-2011

Christian Roux, chanteur, écrivain & ami de L'Interdit, fait circuler librement sur le net son "Poème aux peuples arabes en révolte". Cri de rage, bel hommage, que nous vous donnons à écouter et à lire ici.

 

Image

Place Tahrir, 7 février 2011, photographiée par Ramy Raoof (photo flickr).

 

Ecouter

 

 

Ça commence par un murmure, une sensation

Une brise tiède qui froisse les feuilles

Ça pourrait presque naître d'un souffle, de la buée des lèvres

Mais il faut qu'un homme brûle

Il faut qu'un homme brûle

Et que des femmes meurent sous les balles

 

Des femmes et des hommes, alors, se donnent la main,

Tuez-nous, disent-ils, tuez-nous, nous avons si faim et vous êtes si gros!

Tuez-nous tous et restez les maîtres muets d'un désert sans âme!

Mais il faut qu'un homme brûle

Il faut qu'un homme brûle

Et que des femmes meurent sous les balles.

 

Ça commence comme une lettre envoyée au monde

C'est très concret, maintenant,

Ça dit faim, toit, travail et ça crie liberté liberté liberté

Ce vieux mot qu'on croyait mort et qui renaît sans cesse

Mais il faut qu'un homme brûle

Qu'un autre grille à 30 000 volts

Et que des femmes meurent sous les balles

 

Intifada de Sidi Bouzid, révolte de Tahir

Les dirigeants tremblent, tous les dirigeants

On le croyait mort lui aussi, le peuple, mais est là, il vit, son cœur bat

Et dès qu'il éprouve sa force, il voit combien elle est immense

Mais il faut qu'un homme brûle

Qu'un autre grille à 30 000 volts

Et que des femmes meurent sous les balles

 

Les dirigeants tremblent et les démocraties hésitent,

La France, mon pauvre pays aux étendards moisis

Propose d'aider la force d'Etat, comme partout, comme toujours,

Mais le peuple arabe hurle plus fort qu'elle

Et sa voix de fausset va mourir dans les poubelles de l'histoire

 

Ça commence par un murmure, une sensation

Une brise tiède qui froisse les feuilles

Ça pourrait presque naître d'un souffle, de la buée des lèvres

C’est comme une lettre envoyée au monde

C'est très concret, maintenant,

Ça dit faim, toit, travail et ça crie liberté liberté liberté

Ce vieux mot qu'on croyait mort et qui renaît sans cesse, comme le peuple

Mais il faut qu'un homme brûle

Qu'un autre grille à 30 000 volts

Et que des femmes meurent sous les balles

 

Ça commence par des femmes et des hommes qui se donnent la main

Et c'est beau comme un algèbre réinventé

Une équation de la liberté, la plus simple du monde : 1+1= deux

Et puisse jamais un i se glisser entre ces deux-là

Mais hélas il faut qu'un homme brûle

Qu'un autre grille à 30 000 volts

Et que des femmes meurent sous les balles

 

Ô vous frères arabes qui avez tant souffert

Et sœurs arabes qui souffrez encore tant

Ô vous femmes et hommes unis dans le courage de dire "Non"

Ô vous, indignés de chair et de larmes

Qui rendez à tous les peuples de la terre leur dignité

A tous les peuples de la terre la force de dire Dégage !

Merci Merci Merci

 

Cry Le site de Christian Roux : http://www.nicri.fr/

Dernier album paru : Goutte à goutte (Nicri Productions). Dernier roman paru : Kadogos (éditions Rivages). Tous deux hautement recommandés.

Et aussi à lire sur l'Interdit : un entretien fleuve.




  Soyez le premier à commenter cet article

Commenter
  • Les messages comportant des attaques verbales contre les personnes seront supprimés.
  • Vous pouvez renouveler le code de sécurité en appliquant un rafraîchissement à votre navigateur.
  • Appliquer cette méthode de rafraîchissement si vous avez entré un mauvais code de sécurité.
Nom
E-mail
Site web
Titre
BBCode:Web AddressEmail AddressBold TextItalic TextUnderlined TextQuoteCodeOpen ListList ItemClose List
Commentaire

Code:* Code

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition v.1.4.5